Partagez | 
 

 C'est le banc de la mort. • PV Jason

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Winona S. Applejack
Impés
Impés
avatar

Messages : 95
Date d'inscription : 17/12/2011
Pseudo : Caelum (Calcium si vous préférez) ; cookitsuni

More about you
Âge: 14 ans
Don: Absorption d'énergie
Points gagnés: 16

MessageSujet: C'est le banc de la mort. • PV Jason   Ven 23 Déc - 6:18

Winona & Jason
« si t'étais moins con tu serais peut - être mignon »
ouverture de topic (c) mycandids.tk




C'est ce genre de jours insupportables. Le genre de jours, t'sais, il fait beau, il fait chaud, et tu ne sais pas quoi faire tellement qu'il fait chaud. Ah non pardon, ça c'était y a deux mois, excusez - moi je recommence !

C'est ce genre de jours insupportables. Le genre de jours, t'sais, il fait assez moche, le ciel est gris, et il fait froid. T'as pas envie d'aller dehors, mais en fait t'y vas quand même parce que tu te sens mal à l'aise à l'intérieur, un peu étouffé. C'était un peu comme à la ferme de papa. Sauf qu'à la ferme, il y avait toujours quelque chose à faire ; et moi là j'ai rien à faire, je peux pas emmener les vaches dans le pré, je peux pas donner de purée aux cochons, je peux pas aller chercher les oeufs, y a rien à faire j'vous dis, RIEN. A part sortir dans ce jardin trop décoré et trop fleuri, y a pas assez de légumes, pff. Et le jardinier s'occupe très mal des fleurs et des tomates, j'le vois bien ! Et je n'ai absolument rien à faire à part sortir dans ce jardin, critiquer le travail mal fait du jardinier et m'asseoir sur ce banc. Il est joli ce banc, même si j'ai un peu froid aux fesses. Il est en bois, il est basique, tout ce que j'aime. Et puis dans ma poche, j'ai retrouvé quelque chose que j'ai acheté sur le chemin pour venir ici : venu tout droit du Japon, du sukonbu. De l'algue séchée en somme, c'est aigre mais c'est tellement bon !

Et je mâchais, je mâchais. J'attendais rien en particulier, ou peut - être la neige. Je n'ai vu la neige qu'une seule fois dans ma vie, et ma mère adoptive m'avait interdit de sortir dehors, quelle garce, j'vous jure. Si j'avais pu, j'lui aurais mis une de ces raclées, mais j'ai pas eu le temps, on m'a dégagée avant. Et comme je n'ai aucune envie de les voir, et qu'ils n'ont aucune envie de me voir, je ne retournerai pas là - bas pour les vacances. De toutes façons, j'aurais pas de cadeaux de Noël, que ça soit ici ou ailleurs, je suis pas une enfant sage et j'y crois même pas au père Noël, tiens ! Tout ce que j'aime ici, c'est le sukonbu, et faudra que je retourne en ville m'en acheter. Mais là j'avais envie de rester sur ce banc. Et la pire chose qui aurait pu m'arriver, c'est que quelqu'un vienne me déranger, en me disant : « Hé mec, c'est mon banc, dégage de là. » ; Heureusement ça n'arriverait pas. Et puis j'ai autre chose à faire qu'écouter les caprices d'un petit adolescent boutonneux et complexé, qui doit nourrir son égo sur les vieux. Pff, la jeunesse j'vous jure.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jason S. Kogane
Impés
Impés
avatar

Messages : 18
Date d'inscription : 19/12/2011
Age : 20
Pseudo : Seiryuu

More about you
Âge: 17 ans
Don: Contrôle de l'air
Points gagnés: 6

MessageSujet: [b]« [color=crimson][/color] »[/b]   Sam 24 Déc - 20:10


Agréablement posté sur le toit du pensionnat, une expression de parfaite neutralité décorait mon visage aux traits adoucis par le temps - et la brise fraîche de cette belle matinée qui ne pouvait être qu'agréable. Je m'amusais, et depuis quelques temps je dois l'avouer, à observer les gens sortir du bâtiment. Il va sans dire que, fidèle à moi-même, je m'amusais à leur pourrir cette petite balade matinale pour me divertir, en dépit de leur propre bonne humeur. Bien entendu, personne ne se doutait que j'étais la personne à la base de tous ces évènements bizarres qui leur arrivait à la sortie. Quand la jupe des filles se soulevait sans raison - alors que le vent ne pointe pas le bout de son nez - ou que leur casquette s'envole au loin, ils n'ont aucune idée de ce qu'il se passe. Je me plaisais à ce genre d'attractions qui, en plus de pouvoir me procurer une véritable sensation d'amusement - bien loin de cette ennui qui trouvait bon de me gagner -, m'entraînait à la maîtrise de mon propre don, l'air.

En effet, il n'est pas facile d'arriver à dompter les courants, c'est bien pour cela que ce petit jeu matinal et quotidien ne sortait jamais de ma tête en dépit d'une grâce matinée bien agréable. Cette fois, après un petit temps consacré à ce jeu des plus immatures malgré moi, je décidais d'aller me reposer quelques temps dans le jardin, qui se trouvait non loin de l'endroit où j'étais posé. Mon premier réflexe fut de balayer les alentours de la tête, et il ne fut pas bien difficile de trouver un banc à l'écart de tout cela - pour m'exempter de la liste des coupables de ces crimes bien amusants, en plus de pouvoir me procurer une sensation d'isolement si agréable. En revanche, alors que j'allais bientôt arriver à la hauteur de ce banc, une fille crut bon d'aller s'y poser, admirant d'un air las les plantations. Fidèle à moi-même, je me contentais de m'arrêter près d'elle, la toisant de mon regard hautain. Mains dans les poches, mes yeux rouges posés fixement sur elle, je me décidais à lui lancer d'une voix froide :

« Je te conseille de quitter mon banc sur le champ, sans quoi je devrais te faire partir moi-même~. »

Un tel discours prononcé avec une tonalité si froide aurait eu le loisir de faire partir n'importe quelle personne saine d'esprits. Quelques fous en ce pensionnat pouvaient se permettre de me tenir tête en vue de leur force, mais je ne la connaissais pas. Ce qui était bon signe, puisque je gardais un oeil sur les gens les plus dangereux. Et toi, ma petite, es-tu folle ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Winona S. Applejack
Impés
Impés
avatar

Messages : 95
Date d'inscription : 17/12/2011
Pseudo : Caelum (Calcium si vous préférez) ; cookitsuni

More about you
Âge: 14 ans
Don: Absorption d'énergie
Points gagnés: 16

MessageSujet: Re: C'est le banc de la mort. • PV Jason   Mar 27 Déc - 0:02

.

Et voilà. C'était prévisible hein, pourtant j'y ai cru. On ne devrait jamais croire qu'on puisse être tranquille sur un banc : c'est la loi du banc, personne ne peut y être tranquille et seul. Les seules personnes qui le peuvent sont celles qui ont des problèmes psychologiques, qui éloignent naturellement les autres espèces humaines. Comme les frites, les psychopathes, les trisomiques, les patates, les autistes et pour finir, les roux. Oui, je suis rousse, et pourtant je ne suis ni tranquille ni seule sur ce banc. Allez savoir pourquoi. Un grand bonhomme aux cheveux noirs et au regard menaçant me menaçait de me dégager du banc si je ne le faisais pas moi - même, prétextant que c'était SON banc.
Mais comme j'aime contourner les lois, je me suis contenter de l'ignorer royalement, en continuant à mâcher mon sukonbu et en croisant les jambes. C'est un jeune complexé et frustré sexuellement, c'est tout. C'est quand même pas ma faute s'il est impuissant hein, faut pas s'en prendre aux roux, non mais ! Et puis les roux ils font peur; je le sais parce que je le regarde dans les yeux depuis un bon moment. On jouait un peu à celui qui rigole le premier se prend une claque, sauf que dans notre cas, c'était plus qu'une petite claque. Après avoir fini de mâcher mon morceau d'algue séchée, j'ai croisé les bras, et j'ai fini par parler.

« Y a pas ton nom gravé dessus. »

D'accord. C'est l'excuse la plus bidon du monde, mais j'avais pas envie de lui céder ça. C'est une question d'honneur vous savez ? On laisse pas sa place au premier clampin arrivé hein ! En plus j'le connais pas, ça fait deux ans que je suis là mais j'le connais pas. Pourtant y a plein de gens que j'connais hein faut pas croire, personne me connait mais moi je les connais. C'est pas que je suis tout le monde comme une stalker hein, j'suis pas du club de journalisme non plus ... Mais comme il m'énervait l'autre là, ben je le suivrai un autre jour, et je l'assommerai dans sa douche, puis je cacherai ses chaussures, voilà. Mais en attendant, j'avais trop la flemme.

« Pis tu m'feras quoi si j'dégage pas hein ? »

PARDON CEY NUL JE T'AIME NE BOUDE PAS RETABLIS TOI VITE


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jason S. Kogane
Impés
Impés
avatar

Messages : 18
Date d'inscription : 19/12/2011
Age : 20
Pseudo : Seiryuu

More about you
Âge: 17 ans
Don: Contrôle de l'air
Points gagnés: 6

MessageSujet: Re: C'est le banc de la mort. • PV Jason   Sam 21 Jan - 5:03


Et voilà, les dés étaient lancés. Je regardais cette fille, un léger sourire moqueur dessiné sur mes lèvres. J'avais un don assez spécial - et là, je ne parle pas de mon contrôle de l'air - pour énerver les gens. Il faut dire que peu de personnes arrivaient à résister à mes provocations des plus désagréables est-il bon de préciser. Je restais planté devant elle, les mains enfouies dans les poches de ma veste. J'étais conscient que, dans une telle situation, il était ardu de rester calme - et ne de pas exploser. Je me penchais sur elle, gardant un air impassible, ne laissant aucunement paraître une quelconque once d'amusement ou de perversion. Je n'étais pas sans ignorer la stupidité infinie du sexe féminin - qui selon moi, était plus risible qu'autre chose -, aussi savais-je qu'elle allait très certainement prendre les choses de travers. Malgré tout, elle n'était pas du genre à se laisser faire, ses réponses étant loin d'être celles d'une petite fille idiote et apeurée. Après un nouveau sourire moqueur, je me redressais.

« Je n'en ai guère besoin, petite fille. » soupirais-je.

Je fis quelques pas vers la gauche, puis pivotais de nouveau en sa direction pour la fixer. L'une de mes mains sortit de ma poche, quelque chose en main, que je dépliais d'un mouvement de pouce ; avant de pointer cette chose vers elle. Un couteau, qui ne me quittait jamais. Très souvent replié et glissé habilement et discrètement dans l'une de mes poches, il était difficile de croire que ce n'était pas un simple couteau destiné aux repas. Peu d'adolescents porteraient sur eux une arme en sachant qu'il était interdit en posséder, aussi n'avais-je rien à craindre pour moi. Personne n'approchait mes affaires, encore moins lorsque ces personnes connaissaient mon étrange et sombre réputation. Une personne aussi mystérieuse qu'effrayante, et bien sûr incompréhensible. Enfin, je me décidais à prendre la parole d'une voix amusée et provocatrice, de nouveau.

« Vois-tu ? Il serait idiot de ne pas déguerpir. »

Et, pour accompagner mes paroles, je décidais de lancer une petite offensive. Afin de faire croire à une maniabilité experte de cette arme, je levais mon bras en l'air. Alors, je tranchais en biais le vide, libérant alors mon don. Des rafales de vents puissantes frappèrent en direction d'elle, la forçant à fermer les yeux, étant même capables de la faire tomber de ce banc. Une fois ceci fait, je me redressais pour poser sur elle un nouveau regard, à cette différence près qu'il contenait une lueur d'amusement et de défi. Allait-elle se laisser faire, dès à présent, ou résisterait-elle de nouveau? Décidant de ne pas rester ici à bailler sous le beau ciel bleu, je m'affalais sur le banc tranquillement. Je continuais de la fixer, et poussant de mon index sur la lame, repliait celle-ci en son manche. Ma main se glissait à nouveau dans ma poche pour y trouver refuge, sans pour autant que je ne l'écarte de mon couteau. Au moindre signe de violence, elle allait vraiment voir que toute chose n'est pas sans conséquence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Winona S. Applejack
Impés
Impés
avatar

Messages : 95
Date d'inscription : 17/12/2011
Pseudo : Caelum (Calcium si vous préférez) ; cookitsuni

More about you
Âge: 14 ans
Don: Absorption d'énergie
Points gagnés: 16

MessageSujet: Re: C'est le banc de la mort. • PV Jason   Sam 28 Jan - 20:40

.

Quoi ? QUOI ? Moi, une petite fille ? J'ai au moins 5 ans de plus que lui, il rigole j'espère ! Moi, moi, moi, une petite fille ? Ce type a vraiment envie de mourir ! Ça se voit pas, mais j'ai déjà anéanti à moi seule une armée de puces enragées ! Sauf que après il a sorti un couteau. LE couteau, ma phobie de toujours. Tous les trucs qui coupent ça me fait peur, même les feuilles A4 vous savez ? Alors POURQUOI a - t - il fallu qu'on lui en donne un ? C'est quand même de l'injustice là, vous savez ? On m'a arnaquée, c'est ça ?

Il l'a pointé vers moi. Puis il a parlé et il a donné un coup dans le vide. J'ai rien compris mais je suis tombée par terre. Et puis je l'ai regardé, il m'a regardée et on s'est regardés. Lui il avait l'air de bien s'amuser ! Ben moi non, parce que je venais de capter. Si il est là c'est pas par hasard, c'est qu'il a un pouvoir; et qu'en plus il le contrôle, la chance ! Moi j'en ai, on m'a dit quelque chose dessus, et je sais même pas comment l'utiliser. Il s'utilise tout seul je crois, c'est pour ça que je suis interdite des salles d'informatiques. J'ai pas le droit non plus d'aller près de la chaudière, ni près du disjoncteur. En fait les autres c'est des privilégiés, moi on m'aime pas c'est ça ?

Et comme j'étais toute pas contente, je lui ai sauté dessus même s'il était allongé sur le banc ... c'est qu'il se foutait bien de ma gueule quand même ! C'est pas bien de discriminer les roux, c'est méchant hein ! Et puis non j'ai rien fait. Je voulais pas jouer son jeu et en plus il avait un couteau dans la poche. Alors je me suis assise sur son ventre et voilà. Je boude. Et j'ai même pas pu l'insulter de citrouille atteinte de malformation du pédoncule.

Et en fait non. Je me suis tournée vers lui et je lui ai tiré les joues. J'aime pas être méchante avec les adolescents complexés parce qu'ils n'ont pas d'amis et qu'en retour ils s'amusent à embêter les roux qui grignotent tranquillement sans rien demander sur un banc libre sans nom gravé dedans dans le jardin de l'école qui est d'ailleurs très mal entretenu par les jardiniers de l'école, c'est quoi ça, hein ?

« D'abord j'ai pas peur de toi ! Un jour pendant ta douche, je cacherai tes vêtements et tes chaussures ! »

Oui c'est nul je sais <.<



_________________


J'aime bien mes vavas alors ...:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: C'est le banc de la mort. • PV Jason   

Revenir en haut Aller en bas
 
C'est le banc de la mort. • PV Jason
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 25 septembre 1991, Aristide à L'ONU : Liberté ou la mort !
» Jusqu'a mort s'ensuive... (Linoël, Idryl, Luna, Sanzo, Shrys
» Jeune artiste kidnappé , blessé par balle et laissé pour mort à Cité Soleil
» Menaces de mort contre Wyclef Jean.
» Article intéressant sur la mort Mireille D. Bertin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: ★ Extérieur :: ★ Jardin-
Sauter vers: