Partagez | 
 

 Sans-titre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fergus MacEwen
Insis
Insis
avatar

Messages : 134
Date d'inscription : 04/12/2011
Age : 22
Pseudo : Cloow

More about you
Âge: Dix-sept ans
Don: Métamorphose en oiseau
Points gagnés: 45

MessageSujet: Sans-titre    Mar 27 Déc - 22:02

Une fenêtre claqua, des morceaux de crépis effrité tombèrent, on rabattît violement le volet à coulisse, et la sonnerie retentie. Levé à six heures, déjeuner à sept heures, permanence à sept heures et demie, début des cours à huit heures. Au dehors, l’aurore pointait à peine le bout de son nez, et déjà les entrailles de l’académie Iesfira grouillaient de vie. Le vacarme assourdissant des élèves sautant à bas de leurs lits, le raclement de chaises, le staccato des portes de placards, le fracas des douches communes, les hurlements des surveillants de nuit qui effectuaient leurs dernières rondes et puis…le silence. Il avait sauté à pied joint dans le vide qui s’offrait à lui.
Toute sa gorge le brûlait, c’est qu’il n’avait pas l’habitude d’un tel exercice. Il avait ce tic, de secouer la tête dans tout les sens quand il n’était pas sûr de son coup. Il faisait craquer les os de sa nuque, et tout de suite ça allait mieux. Un acte purement psychologique. Il avait faim aussi, toutes ces pensées plus futiles les unes que les autres lui encombraient l’esprit. Il serait bien descendu au réfectoire avec les autres, mais il avait une affaire urgente à régler qui ne pouvait souffrir aucun retard. Il se nourrirait plus tard. La brise fraîche et matinale lui fouettait le visage, ses traits déformés par cette désagréable sensation. Il n’aurait pas pu emprunter les couloirs de toute façon, le dortoir des filles était gardé par de vrais cerbères, protégé comme si il s’était agi d’un lieu saint, avec tout son lot de nonnes frigides à la périphérie. Par chance, sa chambre commune à elle donnait sur la cour, et déjà il pouvait l’apercevoir ; il amorça la descente. Elle le reconnaitrait, Freya le reconnaitrait. Parce qu’il lui manquait des plumes, là où dans sa peau d’homme une monstrueuse cicatrice lui barrait le torse.
Le vent glissa encore un instant le long de ses ailes. Ses crocs ripèrent sur la céramique, et enfin ses serres enserrèrent le rebord de la fenêtre. A l’intérieur de la chambrée il faisait sombre, pas un bruit, pas même un mouvement. L’avait-il ratée ? Non, probablement pas. Les lits n’étaient pas fais, et elle était bien trop maniaque pour se permettre ce genre de fantaisie. Il se risqua donc à taper au carreau, de son long bec gris d’oiseau de malheur. Elle le verrait ou l’entendrait, il en était sûr, elle lui donnerait la lettre et tout rentrerait dans l’ordre avant même que…
Il y eut un clair. Un éclair bleu, derrière la vitre. Problème de connexion inter-neuronale, son sang ne fit qu’un tour, le fond de l’air changea du tout au tout. Il avait oublié. Il avait oublié que si il s’agissait de la chambre de Freya, elle était aussi la sienne ; également celle de la fille au incompréhensibles yeux verts.

_________________
En cas de besoin, contactez le staff What a Face

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Katelynn Dagan
Insis
Insis
avatar

Messages : 117
Date d'inscription : 04/12/2011
Age : 23
Pseudo : Katell

More about you
Âge: 16 ans
Don: Métamorphose humaine
Points gagnés: 69

MessageSujet: Re: Sans-titre    Ven 30 Déc - 10:08

(oh, Fergie la souris ! c'est quoi ce "sans titre" ? Bref, t'as de la chance, mon oncle a un Ipad, et moi, comme t'es mon préféré, c'est à toi que je répond ! <3 )


Deux grands yeux verts se posèrent une fraction de seconde sur l'oiseau de proie qui venait d'atterrir sur le rebord de la fenêtre et... d'y frapper ? S'en détachèrent. Y revinrent. Et s'y fixèrent. Deux yeux qui s'agrandirent, interrogateurs. Avant que les sourcils qui les surmontaient ne s froncent très légèrement.

Un oiseau de proie. Bien sûr qu'elle en avait entendu parler. Cela ne passait pas inaperçu, même dans le royaume de l'étrange qu'était Iesfira. On entendait toujours les élèves, particulièrement les nouveaux, un matin dans le couloir, raconter qu'ils avaient vu un oiseau, un étrange volatile, une silhouette aérienne, s'envoler à travers la fenêtre, planer dans la cour, et monter haut, très haut, au dessus des toits, planant dans les courants, libre de toute entrave.

En vérité, cet oiseau, c'était un peu une légende, une rumeur, qui enflait et s'apaisait à intervalle régulier. Peu des gens avaient vu l'oiseau, c'était surtout les nocturnes -comme elle les appelait, ces élèves qui veillent tard le soir, et dorment peu. L'oiseau ne sortait-il que la nuit ?

La jeune fille sût aussitôt que c'était l'oiseau en question. La forme gracile mais l'allure fière. Un bel oiseau. Elle était loin d'être stupide et il lui fallut moins d'une minute pour faire le rapprochement avec sa camarade de chambre. Freya. Combien de fois son amie lui avait-elle parlé de son grand-frère, son génial grand-frère, Insitum lui aussi, en septième année ? Et de son Don. La métamorphose en oiseau, qu'il maitrisait très bien d'ailleurs. Elle n'en avait parlé à personne d'autre, disait-elle.

Il était désormais tellement plus facile de comprendre l'agitation de la petite le matin même. Elle attendait son frère. Pourquoi n'avoir rien dit ? En plus... Freya était partie à l'instant avec une camarade de son année. Avec toutes ses affaires de cours. Et aucune intention de revenir, semblait-il. La propriétaire des yeux verts se promit, tandis que ceux ci s'assombrissaient, de régler ce détails avec sa camarade. LE soir-même, après une bonne mise au point. Parce que la laisser dans des situations pareilles.....

Parce que la situation ne se prêtait pas à la discussion. Du tout. Elle venait de se lever et était donc encore en chemise de nuit. Courte. Très courte.
Elle se retnt de rougir. Elle avait désormais deux options. 1) Fermer le rideau au bec de l'oiseau et oublier tout ça. Ou 2) lui ouvrir et voir ce qu'il voulait. et faire un rapport à Freya, après la mise au point. Elle se décida pour la deuxième option, même si elle mourait d'envie de mettre la première en pratique.

Elle attrapa un jean qui trainait au pied de son lit, et l'enfila. Cela suffirait pour le moment, elle se mettrait en uniforme plus tard. Elle se dirigea ensuite vers la fenêtre, tourna la poignée et ouvrit la croisée en grand. Ellle toisa son visiteuur, tout en reculant d'un pas, pour le laisser entrer. Elle le scrutait, comme pour lire en lui. Son prénom lui vint sans difficulté à l'esprit, résultat des nombreuses conversations avec Freya

"Salut. Fergus je suppose ? J'espère que c'est important, vu l'heure... matinale..."

Elle souffla sur la mèche de cheveux qui lui barrait le visage. Ah. Elle n'était pas coiffée non plus. Elle fit la moue. Un début de journée original, pas de doute la dessus. Elle crut bon de signaler une dernière chose à son interlocuteur -et pas des moins importantes

"Ah oui. Freya vient de partir."

Elle avait dit ces quelques mots d'une voix égale. Katelynn croisa les bras, et attendit avec impatience l'excuse qu'allais donner ce visiteur matinal pour expliiquer son intrusion.

_________________
Et on dit merci qui ? Merci Winy pour l'avatar ! ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fergus MacEwen
Insis
Insis
avatar

Messages : 134
Date d'inscription : 04/12/2011
Age : 22
Pseudo : Cloow

More about you
Âge: Dix-sept ans
Don: Métamorphose en oiseau
Points gagnés: 45

MessageSujet: Re: Sans-titre    Ven 6 Jan - 7:13

Fergus, parce que c’était ce qu’il avait de mieux à faire, s’enjoignit au calme. Il fixa la jeune fille de ses grands yeux sombres angoissants d’oiseau de proie. Il avait besoin de cette lettre, il était même prêt à briser le double vitrage pour entrer s’il le fallait. De l’autre côté de la fenêtre, elle le fixait, indéchiffrable, semblant se livrer un combat intérieur féroce. Ce n’était pourtant pas si compliqué…quelqu’un sonnait à la porte, on courrait lui ouvrir. Un oiseau frappait au carreau, il suffisait de le laisser entrer…quoique. C’était une réflexion stupide qui l’irritait plus qu’autre chose. Il secoua légèrement la tête de droite à gauche pour chasser cette pensée parasite de son esprit, justement, elle ouvrait la croisée. Sans prendre plus de précautions, il s’engouffra à l’intérieur. C’était une chambre de fille, et il ne lui fallut pas longtemps pour reconnaitre le coin où Frey avait élu domicile. Tout à son image : immaculé, carré, photos encadrées, jamais collées directement sur le mur, ses livres de classes ordonnés en une pile parfaite sur le bureau adjacent. Il s’y posa sans bruit, grande tache sombre sur fond blanc.

Elle croisait les bras en signe de refus. Pas très engageant pour entamer une conversation. Elle avait même l’air un peu confuse, à mi chemin entre l’agacement et la surprise. "Salut. Fergus je suppose ? J'espère que c'est important, vu l'heure... matinale..." Elle le toisait avec dédain, comme si sa présence l’importunait. Fergus n’avait pas vraiment l’habitude de recevoir de tels accueils, mais il n’en fut pas surpris. Quant à savoir comment elle connaissait son prénom, il ne préférait pas même y penser. "Ah oui. Freya vient de partir." Avait-elle cru bon de préciser sur le ton de dépêche-toi-de-débarrasser-le-plancher. Evidemment, il était incapable de parler, c’est donc ce moment là qu’il choisit pour reprendre sa forme habituelle. Il lui suffit de se concentrer quelques minutes, et l’instant d’après il était redevenu Fergus MacEwen. Il lissa les plis de son costume sombre et pour le moins élégant, une expression impassible sur le visage. « Salut. » Fit-il simplement, en guise de bonjour, pas très gentleman tout ça. Il n’était pas très content. Pas content tout d’abord parce que Frey n’était pas là. Et si elle n’était pas là, il devrait se débrouiller pour trouver la lettre lui-même. Cette opération lui prendrait plus de temps que prévu. Il arriverait certainement en retard en cours. Et Blake, la prof d’Ea lui avait promit une colle spéciale si jamais il manquait encore ne serais-ce que quelques minutes d’entraînement. Autrement dit, il était fichu. S’il n’y avait que ça.

Il aurait pu faire un effort pour être plus aimable, c’est vrai, mais décidément, rien n’allait, et elle ne semblait pas vouloir arranger les choses. « D’ailleurs, tu es… ? » C’était plein de distance et de froideur supérieure. Autant dire que ça ne lui ressemblait pas du tout. Évidemment, il savait comment elle s’appelait, il la connaissait de vue, en partie parce qu’elle était une Insitum, mais surtout parce qu’il avait toujours eu un faible pour le bleu…le bleu…le bleu…le bleu...le bleu… Et il se sentait un peu trahi par un tel accueil de sa part. Il avait l’impression de la connaitre puisque Freya lui en avait déjà parlé, toute enthousiaste qu’elle était, peut être se trompait-il de personne. Il referma la fenêtre silencieusement.

_________________
En cas de besoin, contactez le staff What a Face

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Katelynn Dagan
Insis
Insis
avatar

Messages : 117
Date d'inscription : 04/12/2011
Age : 23
Pseudo : Katell

More about you
Âge: 16 ans
Don: Métamorphose humaine
Points gagnés: 69

MessageSujet: Re: Sans-titre    Dim 8 Jan - 9:44

« Et tu es …. ? »

Katelynn ouvrit de grands yeux. Et éclata d’un rire franc. Décidément, la matinée ne cessait de la surprendre. Surprise de voir débarquer Fergus McEwen, le frère de Freya, de si bon matin, à la fenêtre de leur chambre. Surprise de constater que sous sa forme humaine, il était plutôt beau garçon. Même très. Surprise enfin par la question de celui-ci.
Elle le toisa quelques secondes, puis lui tourna le dos, pour recommencer à rire. Quand elle eue repris son souffle, elle s’exclama, toujours sans le regarder :


« Ça alors ! Tu es quand même gonflé ! Tu débarque comme ça, de bon matin, dans une chambre, et tu ignores qui y vit ? C’est bien la meilleure celle-là ! »



Elle était soufflée de l’audace de ce type, qui rentrait dans son territoire sans la connaitre. Où avait-il cru se trouver ? Elle mourrait d'envie de lui faire ravaler son petit air supérieur, celui qu'il affichait si ouvertement sur son visage à l'instant où elle le regardait. C'était à elle d'avoir ce genre d'expression, d'habitude. Sa curiosité concernant le garçon n'en fut qu'amplifiée. La situation était inédite, savoureuse.... intéressante. Une vraie première !


« Tu ne crois pas que je pourrai te dénoncer ? Parce que je en suis pas certaine que se trouver dans un lieu où on a pas été invité soit très bien vu ici…. Tu le sais aussi bien que moi. Mais… »



Elle laissa la fin de sa phrase en suspens quelques secondes, et reprit, en fixant cette fois son invité surprise :

« … mais ma grande curiosité me pousse à ne rien dire, et plutôt à te demander…. Qu’est-ce que tu fiche ici ? »


Elle avait répondu à la question par une autre question. Technique d’esquive peu discrète, mais qui fonctionnait souvent. Et puis, quel besoin avait-il de savoir qui elle était ? Ça n’avait aucune importance. Tout ce qui importait, c’était de savoir ce qu’il pouvait bien vouloir à Freya. ..




[hj : désolée, c'est court, mais comme j'ai très peu de temps ces derniers jours, et, il faut l'avouer, un souci qui m'empêche d'avoir la tête au rp... je ferais mieux au prochain post, promis !]

_________________
Et on dit merci qui ? Merci Winy pour l'avatar ! ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sans-titre    

Revenir en haut Aller en bas
 
Sans-titre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Histoire sans titre x)
» sans titre fixe.
» Hazel ❀ sans titre, comme tous les chefs d'oeuvres ❀
» Sans Titre I [Lit-bre]
» Fiction de Nust : Sans titre pour l'instant je cherche

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: ★ Deuxième étage :: ★ Dortoirs Insis-
Sauter vers: